514-393-3653 info@phases-cycles.com

finance-investissement

Bourse : « Paniquer n’est pas une stratégie » – Ron Meisels

26.08.2015 – FRÉDÉRIC ROY

Il faut s’attendre à ce que le marché reste faible jusqu’à la fin de septembre, voire jusqu’au début d’octobre, selon Ron Meisels, président de Phases and Cycles.

« Mon analyse est que le marché restera faible généralement pour la majorité de septembre, mais le marché haussier reprendra vers la mi-octobre », note-t-il.

La récente chute des bourses n’est pas une surprise pour Ron Meisels. Selon son analyse technique, le marché est dans sa quatrième branche de cinq.

Cette quatrième branche a commencé en octobre 2014 et a corrigé le marché horizontalement. La baisse soudaine de lundi a confirmé le climat de vendeurs en bourse.

« Ce n’est pas surprenant à la suite de lundi, nous avons vu une hausse le lendemain. Maintenant, c’est comme une balle de tennis qui ne s’arrête pas automatiquement lorsque nous l’échappons, indique Ron Meisels. Normalement, nous verrons les vendeurs et les acheteurs s’échanger la balle pour les prochains jours. »

Pour les investisseurs, la pire stratégie est de se mettre à paniquer et de vendre à tout prix. « C’est un combat entre les acheteurs et les vendeurs […] paniquer n’est évidemment pas une solution », ajoute-t-il.

La dévaluation du Yuan a eu un impact négatif sur le marché, et cet impact est accentué par la période dans laquelle nous sommes.

« L’été et août sont toujours de mauvaises périodes pour les bourses. Une nouvelle négative comme celle de la Chine survient lorsque le marché est déjà vulnérable », analyse Ron Meisels.

Le marché des ressources naturelles et particulièrement celui du pétrole ne sont toujours pas attrayant.

C’est vers le secteur bancaire que les investisseurs devraient regarder, selon lui.

« C’est intéressant de constater que lundi, BMO et Scotia ont atteint leurs plus bas niveaux depuis février 2014. Pour RBC, la banque est à son plus faible depuis janvier 2015, note Ron Meisels. Il y a de possibles achats intéressants pour les gestionnaires dans les banques.»

finance-investissement